Une activité en progression pour la Compagnie des Alpes

Sans aucune surprise, La Compagnie des Alpes a publié il y a quelques jours son chiffre d’affaires pour son exercice 2015-2016. La tendance à la hausse est confirmée dans ce nouveau rapport qui établit un chiffre d’affaires de 720,2 millions d`euros, en progression de 4,4 % à périmètre comparable par rapport à l’exercice précédent. On note également une croissance de 6,5% au 4ème trimestre pour les destinations de loisirs et le développement international.

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2015-2016 s’établit donc à 720,2 millions d’euros en progression de 4,4% à périmètre comparable par rapport à l’exercice précédent.

Au cours du 4ème trimestre, le chiffre d’affaires est en hausse sensible de 6,5% et s’établit à 148,1 millions d’euros.

Domaines skiables : Un exercice marqué par une hausse des Journées-skieurs qui permet de réaliser une croissance du chiffre d’affaires de 3,9%

Le chiffre d’affaires annuel des Domaines skiables s’élève à 409,6 millions d’euros en progression de 3,9% par rapport à l’exercice précédent. Après un début de saison difficile lié au très faible enneigement, notamment pendant les vacances de Noël, l’activité a été très soutenue au cœur de la saison avec des mois de janvier et de mars ainsi que des vacances scolaires de février très dynamiques. L’activité au 3ème trimestre a bénéficié de l’avancement du calendrier des vacances scolaires de printemps et de celui des vacances scolaires Belges et Britanniques. Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre progresse légèrement par rapport à celui de l’exercice précèdent pour s’élever à 7,4 millions d’euros.

Sur l’ensemble de l’exercice, l’activité des remontées mécaniques, stricto sensu, progresse de 3,6%. Cette croissance résulte d’un effet prix de 2,4% et d’une progression de la fréquentation de 1,2%, dans un contexte national de baisse ou de stabilité.

Le retour à une croissance en volume est un enjeu majeur pour la montagne française. Cet enjeu de long terme est au cœur de la stratégie de la Compagnie des Alpes, structurée autour de trois axes :
• Une politique d’investissement soutenue, maîtrisée et volontariste articulée prioritairement autour de l’attractivité de l’expérience clients en station.
• La participation active à une stratégie complète d’amélioration de l’hébergement et de réduction des lits froids pour soutenir l’offre s’appuyant, notamment sur la Foncière Rénovation Montagne et la participation minoritaire dans des programmes de constructions neuves. Depuis trois ans ce sont 2500 lits qui ont été rénovés et 2000 lits neufs qui ont été créés avec l’appui du Groupe. Ainsi, sur cet exercice, la création nette de lits par des professionnels est devenue positive dans les stations de la Compagnie des Alpes.
• Une profonde évolution de la distribution et des outils commerciaux avec la mise en place d’un réseau d’agences immobilières, la création du tour opérateur Alpes Ski Résa et la digitalisation de nos domaines, en s’appuyant sur l’expérience acquise dans les parcs de loisirs.

Cette stratégie résolument tournée vers la croissance, alliée à une excellence opérationnelle reconnue, ont convaincu les collectivités locales concernées de confirmer leur confiance dans la Compagnie des Alpes comme opérateur et de prolonger ou renouveler selon les cas des concessions importantes du Groupe.

Destinations de loisirs : Un exercice qui confirme l’efficacité de la stratégie engagée ces trois dernières années

L’activité des Destinations de loisirs progresse sur cet exercice, de 4,2%, pour s’établir à 301,4 millions d’euros, après deux années de forte croissance, +10,1% en 2014-2015 et +6,3% en 2013-2014, soit une progression de 21,6%, à périmètre comparable, sur les trois derniers exercices.

Après un bon 1er semestre, porté par une saison Halloween très dynamique et une activité soutenue pour le Futuroscope, le 3ème trimestre a été pénalisé par des effets calendaires négatifs et un environnement extérieur très difficile. L’activité durant le 4ème trimestre a retrouvé son dynamisme du début de l’exercice sous l’effet des nouvelles attractions structurantes ou familiales dans la grande majorité des sites et d’une météo plus clémente. Le chiffre d’affaires progresse ainsi de 6,0% par rapport au 4ème trimestre de l’exercice précédent et s’élève à 136,8 millions d’euros.

Sur l’ensemble de l’exercice, tous les sites du Groupe, sauf Grévin Paris toujours pénalisé par la baisse du tourisme sur Paris et en Ile-de-France, ont vu leur activité progresser, les ventes « In Park », indicateur clé de la satisfaction client, très dynamiques, faisant plus que compenser une légère baisse de la fréquentation de -0,7% imputable essentiellement au recul de la fréquentation de Grévin Paris.

Sur l’ensemble de la saison, les notes de satisfaction clients ont progressé dans la quasi-totalité des sites. Cette progression est particulièrement notable dans les parcs ayant bénéficié de nouvelles attractions. Elle est aussi l’illustration de l’enrichissement de l’offre générale autour du confort de visite et du développement de services individualisés pour notre clientèle.

Le redressement de la division Destinations de loisirs, observé depuis trois ans, est le résultat de l’inflexion stratégique initiée en 2013 et qui avait comme finalité le recentrage de l’activité sur les sites susceptibles de rentabiliser la Très Grande Satisfaction client, la TGS.

Cette stratégie, qui prend en compte les spécificités de chacun des sites du Groupe, continuera à être déployée sur l’ensemble des sites, y compris dans la montagne. Elle est la clé de la fidélisation de la clientèle dans un environnement extérieur fragilisé.

Développement international : Le Groupe prépare activement son développement en Asie

Le chiffre d’affaires du Développement international s’élève à 9,1 millions d’euros en progression de 45% sur l’ensemble de l’exercice. Cette progression s’explique par les ouvertures en juillet 2015 de Grévin Séoul et en avril dernier de Chaplin’s World by Grévin.

L’exercice 2015-2016 a été fructueux pour l’activité de conseil, le CDAM, qui a franchi des étapes importantes, telles que l’ouverture d’une filiale de la Compagnie des Alpes en Chine en août dernier et un contrat d’assistance pour la 1ere année d’exploitation de la station de ski de Thaiwoo en Chine qui devrait être reconduit cette année puis transféré en un contrat de management de 5 ans pour cette même station, post Jeux Olympiques 2022. D‘autres opportunités sont actuellement en discussion, notamment en Chine dans la perspective des Jeux Olympiques de 2022.

Par-ailleurs, le Groupe est partie prenante du groupement constitué avec LVMH qui vient de se voir attribué par la Mairie de Paris la concession pour l’exploitation du Jardin d’Acclimatation pour une durée de 25 ans. La Compagnie des Alpes est désormais actionnaire à 20% de la société d’exploitation du Jardin d’acclimatation et lui apporte son expertise dans le cadre de contrats spécifiques pour l’accompagnement des travaux, la gestion quotidienne et la commercialisation du site.

Perspectives à périmètre comparable

La croissance de l’Excédent Brut Opérationnel, l’EBO, pour les deux métiers historiques devrait être légèrement supérieure à celle de leur chiffre d’affaires, malgré le développement d’activités dilutives pour les Domaines skiables et les coûts de sécurité liés aux attentats de ces derniers mois pour les Destinations de loisirs. Au global, le taux de marge de l’EBO rapporté au chiffre d’affaires du Groupe devrait connaître une très légère hausse.

Prochain rendez-vous :
• Résultats annuels de l’exercice 2015-2016 : mardi 13 décembre, avant bourse.
• Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2016-2017 : jeudi 19 janvier, après bourse.

Chiffre d’affaires consolidé du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016 :


Source : Compagnie des Alpes


Partager sur Google+