Mirapolis : Un morceau du défunt parc d’attractions vendu 15 000 €

Les plus anciens d’entre vous s’en souviennent, le 20 octobre 1991, le parc d’attractions Mirapolis fermait définitivement ses portes après quatre années d’existences désastreuses. Aujourd’hui, le funeste parc renait quelque peu de ses cendres avec l’apparition d’une annonce mettant en vente l’un des animatroniques du complexe. Les fans seront surement émus face à cette nouvelle bien que le prix, 15 000 €, peut paraître excessif.

Pour mémoire, Mirapolis était un parc d'attractions inauguré le 20 mai 1987, à Cergy Pontoise près de Paris. Ce premier grand parc à thèmes Français était composé de 29 attractions et spectacles à son ouverture et en proposait une soixantaine peu avant sa fermeture. Anne Fourcade, l'architecte de Mirapolis, explique l'origine de ce nom : « Mira renvoie à l'idée de miroir, de l'infini, de l'éternel et à toutes les symboliques s'y rattachant. Polis signifie la grandeur des cités et des royaumes antiques. Il est évocateur de fabuleux, d'aventure... Et d'avenir ».

Mirapolis était pensé autour des fables et des grands romans de France. Le parc avait pour emblème une statue de Gargantua. Cette installation de 35 mètres était la plus grande statue creuse d'Europe et la seconde au monde derrière la Statue de la Liberté. Mirapolis était divisé en huit zones thématiques : L'entrée, Le Domaine des enfants, La Descente des rapides, La Ville d'Ys, Le Château des sortilèges, Le Géant Gargantua, Les Impressionnistes et Le Palais des merveilles. À son ouverture au public le 21 mai 1987, de violents incidents ont eu lieu. 150 forains viennent dénoncer, selon eux, une concurrence déloyale, armés de barres de fer ainsi que de matraques. Ils détruisent plusieurs installations et réitèrent leur action le 24 mai. Ce jour-là, ils déversent des clous sur la sortie d'autoroute qui conduit les visiteurs à Mirapolis. Le parc ferme ensuite ses portes pour sa première saison avec seulement 600 000 entrées sur les 2,5 millions attendues.

Mirapolis entame alors une descente qui le conduira à la faillite. Le 22 janvier 1990, les propriétaires déposent le bilan. Les forains obtiennent alors la reprise complète du parc le 26 avril de cette même année : la revanche est totale. Enfin en 1991, le dernier repreneur de Mirapolis, le Crédit National, ferme définitivement les portes du parc face à l’arrivée imminente d'Euro Disney. Le 31 août 1995, La gigantesque statue de Gargantua est démolie. Sa courte durée de vie doublée d'une importante superficie pour l'époque font de Mirapolis un ambitieux projet qui a marqué l’histoire des loisirs en France.


Source : Le Bon Coin


Partager sur Google+