Un premier trimestre en croissance pour la Compagnie des Alpes

Le chiffre d’affaires consolidé de la Compagnie des Alpes pour le premier trimestre de l’exercice 2014 et 2015 s’élève à 121,0 millions d’euros en progression 2,8% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Le premier trimestre correspond pour la Compagnie des Alpes à la période de plus faible activité. Il représente historiquement 17% du chiffre d’affaires annuel.


Domaines skiables : Un début de saison contrarié par un enneigement tardif
Le chiffre d’affaires des Domaines skiables s’élève à 64,7 millions d’euros, en retrait de 7% par rapport à l’exercice précédent, et dans la moyenne des quatre derniers exercices en termes de journées-skieurs.

Cette situation résulte de conditions d’enneigement exceptionnellement mauvaises en début de saison en Savoie et en Haute Savoie, avec notamment le report de l’ouverture de plusieurs stations, y compris pendant la semaine des vacances de Noël, puis de chutes de neige abondantes le jour du chassé-croisé des vacanciers perturbant sérieusement l’accès aux stations.

Ainsi, sur l’ensemble du trimestre, l’activité des Remontées mécaniques recule de 7,6% dont un effet volume de -5,3% et un effet prix de -2,3%, dans un marché national qui annonce un repli du nombre de journées-skieurs plus sensible. Cette résistance souligne la pertinence du positionnement stratégique de la Compagnie des Alpes sur des stations de haute altitude.

Il est cependant à souligner que le retour à des conditions d’enneigement plus normales s’est traduit dès la seconde semaine des vacances de Noël par une activité record. Le chiffre d’affaires sur six jours d’activité de cette semaine, le premier jour ayant été blanc en raison des difficultés pour accéder aux stations en raison des chutes de neige, est légèrement supérieur, avec +0,6%, à celui réalisé sur sept jours en 2013.

Par ailleurs, les stations du groupe dans les Alpes du Sud, dont les conditions d’enneigement étaient plus normales, ont connu une croissance de leur activité sur le trimestre.

Destinations de loisirs : + 15,3%, des performances supérieures aux attentes
Le chiffre d’affaires des Destinations de loisirs s’établit à 54,7 millions d’euros, en hausse de 15,3%. Cette progression est d’autant plus significative qu’elle est à mettre en perspective avec un chiffre d’affaires du 1er trimestre de l’exercice précédent dont la progression était déjà du même ordre.

Elle est portée d’abord par le succès croissant des événements Halloween dans l’ensemble des parcs européens du groupe comme le Parc Astérix, Walibi Belgium ou encore Walibi Holland, et favorisée par la belle arrière-saison. Ainsi, l’activité sur les deux semaines de vacances scolaires de la Toussaint, qui représente près de 50% du trimestre, connait une progression de près de 15%. Par ailleurs, le Futuroscope, ouvert sur l’ensemble du trimestre, affiche lui aussi une belle dynamique.

La hausse du chiffre d’affaires s’explique ensuite par un pilotage fin et maitrisé de la politique commerciale qui permet de faire progresser la fréquentation tout en maintenant la dépense par visiteur.

Sur le trimestre, la fréquentation progresse de +14,8% et la dépense moyenne par visiteur de +0,5%, ce qui confirme la pertinence de cette nouvelle stratégie commerciale et tarifaire.

Par ailleurs, les ventes dans les parcs, axe de développement du revenu pour le groupe, enregistre une croissance supérieure à celle du chiffre d’affaires « Entrées » dans la majorité des sites du groupe. Ainsi, le chiffre d’affaires « Boutique & Restauration » progresse de 10% au Parc Astérix et de 20% au Futuroscope.

Développement international : Hausse portée par les nouveaux contrats
Le chiffre d’affaires à l’international s’établit à 1,7 million d’euros, contre 0,6 million d’euros au 1er trimestre de l’exercice précédent. Il est d’abord porté par l’activité d’assistance et de conseil qui poursuit son développement sous l’effet des nouveaux contrats dans le Caucase, à Arkhyz et Elbrus, au Portugal, à Vasco de Gama, et au Maroc à Sindibad.

L’activité de Grévin poursuit son développement à l’international avec notamment l’effet sur ce trimestre de l’ouverture le 1er mai dernier de Grévin Prague.

Perspectives 2014 et 2015 :
Domaines skiables : sur la base des conditions d’enneigement actuelles et du taux de réservation pour les vacances scolaires d’hiver qui est satisfaisant à date, la suite de la saison, qui correspond à 80% du chiffre d’affaires de l’année, devrait s’inscrire dans la logique des années précédentes.
Destinations de loisirs : compte tenu de la très forte croissance enregistrée au cours de l’exercice précédent et du fait que les prochaines attractions structurantes sont attendues pour 2016, le groupe a indiqué lors de la publication de ses résultats annuels qu’il tablait pour la suite de l’exercice 2014 et 2015 sur une croissance de l’activité en ligne avec celle du marché.

Au global, les perspectives annoncées fin décembre restent inchangées en termes de cash et de marge.

La Compagnie des Alpes a annoncé le 8 janvier dernier la réalisation de la cession du Dolfinarium d’Harderwijk et la mise en œuvre de la cession du parc Walibi Sud-Ouest. Ces deux opérations s’inscrivent dans la continuité de la stratégie de recentrage du périmètre des parcs de loisirs et ont été réalisées à des conditions de valorisation favorables, mettant en exergue la valeur intrinsèque des sites de la Compagnie des Alpes.

Ces perspectives 2014 et 2015 sont données sous réserve d’aléas conjoncturels majeurs.

Prochains rendez-vous :
Assemblée Générale des Actionnaires : jeudi 12 mars, après-midi.
Chiffre d’affaires du 2ème trimestre de l’exercice 2014 et 2015 : jeudi 23 avril 2015, après bourse.
Résultats du 1er semestre 2014 et 2015 : vendredi 22 mai 2015, avant bourse.

Source : Compagnie des Alpes


Partager sur Google+