Une réintroduction exceptionnelle au parc du Puy du Fou

À l’occasion de la Journée Internationale de sensibilisation aux vautours, le Puy du Fou, 2ème parc à thème français, relâchera ce mardi 9 septembre dans le Verdon, Monaco, un vautour moine mâle élevé par les équipes du parc et offert à S.A.S Albert de Monaco à l’occasion de sa visite le 25 juillet dernier.

Une réintroduction exceptionnelle pour une espèce menacée
Né le 9 mai dernier à l’Académie de Fauconnerie du Puy du Fou, Monaco sera accompagné de Lucie, jeune vautour moine femelle née et élevée au Bioparc de Doué-la-Fontaine, afin de multiplier les chances de réussite pour cette réintroduction exceptionnelle qui s’inscrit dans le cadre du Plan National d’Action Vautour Moine 2011-2016.

Lucie et Monaco ont été placés ensemble en volière depuis le mois d’août pour faire connaissance, avant le lâcher sur un site protégé dans le Verdon. Les vautours moine seront équipés de balises financées par le Puy du Fou et le Bioparc, qui permettront aux équipes de suivre leurs déplacements.

La réintroduction de Monaco et Lucie est soutenue par la LPO* et est supervisée au niveau européen par l’EEP** de l‘espèce, ainsi que par la VCF***. Pour l’équipe de fauconniers du Puy du Fou, cette réintroduction représente un réel succès et confirme son expertise dans le domaine de la réintroduction d’espèces menacées.

L’Académie de Fauconnerie : Un cocon pour les rapaces
Créée en 1990, l’Académie de Fauconnerie dispose d’une collection de 463 oiseaux de 68 espèces différentes et compte environ 80 naissances par an. Les volières sont totalement intégrées dans la nature et sont adaptées aux plus grands rapaces pour qu’ils puissent y vivre, y voler et s’y reproduire.

Grâce aux nombreux programmes d’élevage et de conservation de la nature lancés par l’Académie, le Puy du Fou multiplie les actions en faveur de la réintroduction d’oiseaux dans leur milieu naturel en France, en Amérique du Sud et en Afrique.

* Ligue pour la Protection des Oiseaux
** Programme d’Élevage Européen
*** Fondation pour la Conservation des Vautours

Source : Puy du Fou


Partager sur Google+