25 ans après, Mini-Europe commémore la chaîne balte

Ce vendredi 22 août, Mini-Europe commémore la plus grande chaîne humaine de l'Histoire : « La Voie balte » qui, le 23 août 1989, s'étendit de Tallinn à Vilnius, en passant par Riga. Deux millions de personnes se tenant par la main sur 600 kilomètres… Les pays baltes, qui n'avaient brièvement goûté à l'indépendance qu'entre les deux guerres, allaient y gagner leur liberté.

« C'était il y a 25 ans », rappelle Thierry Meeùs, administrateur délégué de Mini-Europe. « Les Baltes avaient trouvé ce moyen pacifique pour réclamer leur indépendance à l'Union soviétique. Totalement inédite en URSS, cette manifestation n'a eu que peu d'échos dans nos régions, aveugles à l'effondrement de l'empire soviétique et à la contestation interne. Il faudra la chute du mur de Berlin en octobre de la même année pour que l'occident prenne conscience du phénomène. Cet événement, certes spectaculaire, ne fut pourtant que l'un des derniers épisodes d'un long processus de contestation ».


Toujours enclin à marquer les grandes étapes de la construction européenne, Mini-Europe commémore donc aujourd’hui la chaîne balte par une représentation symbolique : 200 poupées se tenant par la main et reliant les maquettes des trois capitales baltes qui sont Tallinn, Riga et Vilnius.

« D'autres événements de cette époque sont représentés dans le parc miniature », explique Thierry Meeùs. « Ainsi, le Mémorial des ouvriers du chantier naval de Gdansk, tués en 1970, rappelle les victimes du communisme et le mouvement de solidarité « Solidarnosc » dont Lech Walesa fut la figure de proue. Et puis, bien sûr, Mini-Europe se souvient de la chute du mur de Berlin devant la porte de Brandebourg ».

Ce vendredi 22 août, entre 12h00 et 13h00, le public présent à Mini-Europe est invité à participer à une courte cérémonie qui sera marquée par les discours des bourgmestres des trois capitales et de la musique balte.

Source : Mini-Europe


Partager sur Google+