L'Art au Futuroscope : 6 nouvelles œuvres apparaissent en 2014

Depuis maintenant sept ans, le Futuroscope met l’art contemporain à l’honneur. Il ouvre ses jardins aux artistes et leur offre un lieu d’expression original pour éveiller la curiosité des visiteurs du parc et les surprendre au détour des allées.

À chaque édition de L’art au Futuroscope, le parc accueille de nouvelles installations artistiques autour d’un thème spécifique : le mouvement, la lumière, la nature artificielle, ou encore le son… Cette année, après le lancement de la « Machine à Voyager dans le Temps » inspirée des Lapins Crétins, le Futuroscope continue de proposer à ses visiteurs de voir le monde par le joyeux prisme de l’humour en baptisant sa 6e édition de L’art au Futuroscope « L’art d’en rire ».

Véritable exception culturelle dans le secteur des parcs de loisirs, le Futuroscope conforte sa qualité d’écrin inédit tant pour l’expression et la diffusion artistique que pour la promotion et la reconnaissance de nouvelles formes de création et de jeunes talents. Cette ouverture à l’art contemporain s’inscrit dans la veine fondatrice du parc : surprendre ses visiteurs et les inviter sur des chemins de curiosités ponctués de sensations, d’émotion et de poésie.

Vingt-deux installations ludiques, poétiques, interactives, jalonnent le parcours des visiteurs du parc, au détour de ses allées comme dans ses jardins. Elles provoquent l’étonnement, changent la perception de l’environnement par leurs couleurs, leurs formes ou leur rapport d’échelle. Chaque année rejointes par de nouvelles œuvres ou renouvelées, elles s’exposent à l’extérieur des attractions. Interactives, écologiques, sonores ou photoluminescentes, elles jouent avec le paysage, l’architecture, la végétation et, de jour comme de nuit, proposent aux visiteurs du parc un vagabondage visuel, une part de rêve et une respiration entre chaque attraction.

Lieu nourri de nouvelles technologies au service du loisir et du plaisir, le Futuroscope fait ainsi sortir l’art contemporain des musées pour l’offrir en plein air à ses visiteurs. Place est ainsi faite aux artistes plasticiens, aux sculpteurs, aux poètes, qui contribuent à faire des jardins encadrant les pavillons du parc des espaces de découverte et de partage.


Depuis sept ans, les expositions successives d’installations artistiques du Futuroscope sont prisées par les professionnels, et les appels d’offres préalables à chaque édition de L’art au Futuroscope retiennent l’attention de plusieurs centaines d’artistes.

Cette année, six projets d’exception ont été choisis par le comité de sélection du Futuroscope, conduit par Olivier Héral, directeur de création du parc et diplômé de l’Ecole Nationale d’Art et de Design de Nancy.

Land art, installations artistiques, ou encore art contemporain… Toutes les œuvres retenues, intégrées aux jardins du parc et à la variété de sa végétation, sont représentatives de mouvements artistiques nouveaux, de styles différents.

Fréquenté par 1,6 million de visiteurs par an, le Futuroscope offre aux jeunes créateurs une large vitrine et un cadre d’expression original. « Le parc joue un rôle de sensibilisation à l’art dans un endroit où il n’est pas attendu par les visiteurs, en suscitant leur étonnement et leur curiosité par des installations artistiques in situ », confie Olivier Héral.

Source : Futuroscope


Partager sur Google+