Deux naissances exceptionnelles à la Fauconnerie du Puy du Fou

Le Puy du Fou, 2ème parc à thème français, et son Académie de Fauconnerie fêtent l’arrivée de deux naissances exceptionnelles : un vautour moine et un condor. Seule structure de formation de soigneurs de rapaces en France, l’Académie de Fauconnerie est l’une des références mondiales des centres spécialisés en rapaces. Cinquante-six naissances ont déjà eu lieu depuis le début de l’année.

2014 : Une année exceptionnelle avec deux naissances remarquables
L’équipe de fauconniers du Puy du Fou a réalisé avec succès une expérience inédite avec un couple de vautours moines. C’est en observant leur comportement après la ponte que l’équipe des fauconniers a décidé de laisser faire la nature, alors que très peu de vautours moines élèvent leurs bébés en captivité. De la ponte à l’élevage, les oiseaux du Puy du Fou s’occuperont donc seuls de leurs bébé, sans aucune intervention humaine.

Né le 9 mai dernier, le « nouveau-né » est depuis laissé sous la surveillance de ses parents en vue de sa prochaine réintroduction au cœur du pourtour méditerranéen.

L’Académie de Fauconnerie s’apprête également à accueillir cet été sa toute première naissance de condor, quatre ans après l’acquisition d’un couple de condors adultes. Avec seulement trois ou quatre naissances par an en Europe, cette arrivée récompense les nombreux efforts fournis par les équipes pour le bien-être des rapaces.

Avec cette prochaine naissance, le Puy du Fou renforce l’action qu’elle mène depuis de nombreuses années auprès de la fondation Bio Andina, fondation argentine de protection et de conservation des condors, afin de permettre par la suite la réintroduction de cet oiseau dans les Andes Argentines.

L’Académie de Fauconnerie : Un cocon pour les rapaces. Créée en 1990, l’Académie de Fauconnerie dispose d’une collection de 463 oiseaux de 68 espèces différentes et compte environ 80 naissances par an. Les volières sont totalement intégrées dans la nature et sont adaptées aux plus grands rapaces pour qu’ils puissent y vivre, y voler et s’y reproduire.

Grâce aux nombreux programmes d’élevage et de conservation de la nature lancés par l’Académie, le Puy du Fou multiplie les actions en faveur de la réintroduction d’oiseaux dans leur milieu naturel en France, en Amérique du Sud et en Afrique.

Source : Puy du Fou


Partager sur Google+