Baisse de fréquentation, Disneyland Paris parle du futur

Euro Disney S.C.A., société mère d'Euro Disney Associés S.C.A., société d'exploitation de Disneyland Paris, a présenté hier le chiffre d'affaires consolidé du groupe au titre du premier trimestre de l'exercice 2014, clos le 31 décembre 2013.

On notera en premier point, un chiffre d'affaires des activités touristiques en baisse de 5 %, reflétant une baisse de la fréquentation des parcs à thèmes et du taux d'occupation des hôtels liée à la poursuite du ralentissement économique en Europe. En second point, on observera une hausse de la dépense moyenne par visiteur de 4 % dans les parcs à thèmes et de 6 % dans les hôtels, traduisant la stratégie du groupe visant à améliorer l'expérience des visiteurs. Enfin, en dernier point, Disneyland Paris parlera de l’ouverture au début de l'été 2014 de sa nouvelle attraction basée sur le thème de Ratatouille.


Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques diminue de 5 % pour s'établir à 304,9 millions d'euros, contre 320,7 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes diminue de 3 % pour s'établir à 172,9 millions d'euros, contre
179,0 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une diminution de 7 % de la fréquentation des parcs à thèmes, partiellement compensée par une augmentation de 4 % de la dépense moyenne par visiteur. La diminution de la fréquentation des parcs à thèmes s'explique principalement par une baisse du nombre de visiteurs français, espagnols et hollandais.

L'augmentation de la dépense moyenne par visiteur traduit une hausse des dépenses liées aux entrées et aux marchandises. Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village diminue de 6 % pour s'établir à 122,4 millions d'euros contre 129,8 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de 9,6 points du taux d'occupation des hôtels et une baisse des activités du Disney Village, partiellement compensées par une augmentation de 6 % de la dépense moyenne par chambre.

La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 51.000 nuitées de moins qu'au premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant principalement une baisse du nombre de visiteurs français, espagnols et hollandais, ainsi qu'une baisse des activités de tourisme d'affaires. La hausse de la dépense moyenne par chambre reflète une augmentation du prix moyen des chambres, partiellement compensée par une baisse des dépenses en restauration.

Les autres revenus sont en baisse de 2,3 millions d’euros pour s’établir à 9,6 millions d’euros, contre 11,9 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent. Cette diminution traduit principalement une baisse des redevances de partenariats.

Le chiffre d'affaires généré par les activités de développement immobilier diminue de 4,9 millions d'euros pour s'établir à 1,4 million d'euros, contre 6,3 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par une vente de terrain conclue au cours du premier trimestre de l'exercice précédent alors qu'aucune vente de terrain n'a été conclue au cours du premier Trimestre. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l'importance des transactions varient d'une année à l'autre.

Concernant ces résultats, Philippe Gas, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré : « Dans un environnement économique toujours difficile, nous avons enregistré une diminution de la fréquentation et du taux d'occupation par rapport à l'an dernier, entraînant une baisse du chiffre d’affaires de nos activités touristiques de 5 %. Toutefois, notre stratégie visant à accroître la dépense par visiteur nous a permis de compenser une partie de la diminution de la fréquentation et du taux d'occupation, car nous avons atteint sur ce premier trimestre un niveau record de la dépense par visiteur à la fois dans nos parcs et dans nos hôtels.

Même si nous restons réservés compte tenu du contexte économique actuel, nous pensons que nos fondamentaux sont solides et nous sommes confiants dans notre stratégie à long terme qui vise à investir dans l’expérience de nos visiteurs. L’ouverture cet été de notre nouvelle attraction Ratatouille s’inscrit pleinement dans cette stratégie de développement
».

Événements récents et à venir
Au cours de l'exercice précédent, le groupe a annoncé une nouvelle attraction inspirée du film d'animation des studios Disney•Pixar, Ratatouille. Cette attraction unique, qui ouvrira dans le parc Walt Disney Studios au début de l'été 2014, plongera les visiteurs dans l'univers de Rémy, un jeune rat talentueux qui rêve de devenir un grand chef français.

Pour cette aventure parisienne romantique, Disney alliera ses talents de conteur à une technologie de dernière génération. Pour plus d'informations, se référer à notre article complet d’ores et déjà disponible à cette adresse.


Partager sur Google+