Compagnie des Alpes : Des résultats semestriels en progression

La Compagnie des Alpes a enregistré des résultats en progression au 1er semestre 2011/2012, à périmètre réel et comparable. Le 1er semestre 2010/2011 avait bénéficié à titre exceptionnel d’indemnités impactant positivement les marges (dénouement du sinistre du Vanoise Express). Si l’on extourne cet élément exceptionnel, le Groupe connait une amélioration de ses marges et de ses résultats opérationnels au cours du 1er semestre 2011/2012.

Le Résultat Net Part du Groupe affiche, quant à lui, une progression de près de 3% à périmètre comparable par rapport au 1er semestre 2010/2011 et ressort à 37,9 M€. Hors Vanoise Express, la progression serait de + 17,3%.


Le conseil d’administration a arrêté les comptes le mercredi 23 mai. Les procédures d'audit ont été effectuées par les Commissaires aux comptes et le rapport de certification est en cours d'émission.

Le périmètre comparable 2010/2011 intègre le chiffre d’affaires réalisé par le Futuroscope, dont le Groupe a pris le contrôle en janvier 2011, pour la période allant du 1er octobre 2010 au 31 décembre 2010.

A l’inverse, le périmètre comparable 2010/2011 exclut le chiffre d’affaires réalisé par les 7 parcs dont le contrôle a été cédé le 31 janvier 2011, pour la période allant du 1er octobre 2010 au 31 janvier 2011.



Le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 394,1 M€, en hausse de + 8,3% à périmètre réel et de + 4,9% à périmètre comparable.

Le chiffre d’affaires des Domaines skiables s’élève à 327,9 M€, en hausse de près de 4%, après un 1er semestre 2010/2011 déjà en progression de plus de 3% à périmètre réel et comparable. L’activité des Domaines skiables représente 83% de l’activité semestrielle du Groupe.

Après un premier trimestre pénalisé par un calendrier des vacances scolaires et des conditions d’enneigement défavorables ayant entraîné la fermeture partielle et temporaire de certains Domaines skiables, l’activité a connu une accélération sur le second trimestre. Elle a notamment été portée par les très bonnes performances de l’intersaison de janvier/février et des vacances d’hiver françaises qui ont connu une fréquentation record, malgré un effet de base élevé.

Sur ce semestre, le nombre de journées-skieurs a cru de 2%. La recette moyenne par journée-skieur affiche quant à elle une progression hors taxes de 2% sur la période.

Comme sur le 1er semestre de l’exercice précédent, le Groupe n’a pas enregistré de ventes foncières significatives au cours du 1er semestre 2011/2012 (0,7 M€ au S1 2010/2011).

Le chiffre d’affaires des Parcs de loisirs progresse, sur ce semestre, de + 37,6% à périmètre réel. Il bénéficie de l’intégration du Futuroscope sur l’ensemble du semestre (seul le 2ème trimestre était intégré sur l’exercice 2010/2011). A périmètre comparable, le chiffre d’affaires des Parcs de loisirs progresse de près de 10% à 65,1 M€.

Le 1er semestre représente 15% environ de l’activité annuelle, l’essentiel de l’activité (~55%) se concentrant sur la période estivale.

Les Parcs de loisirs ont connu un 1er semestre de bonne facture grâce au succès renouvelé des événements spécifiques créés en vue de célébrer des temps forts calendaires, comme les festivités d’Halloween à la Toussaint ou les arbres de Noël au Parc Astérix.

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) consolidé s’élève à 124,4 M€, en progression à périmètre réel et comparable de + 5,5% et + 4,7% respectivement. Retraité de l’incidence du Vanoise Express sur l’exercice précédent, la croissance de l’EBO ressort a + 9,8%. La marge (EBO/CA) est stable à 31,6% à périmètre comparable. Elle s’améliore de 1,5 point hors Vanoise Express.

L’EBO des Domaines skiables est stable. Hors Vanoise Express, il augmente de + 4,0%.

L’EBO des Parcs de loisirs s’améliore sensiblement à périmètre comparable (+ 8,5%), porté par la progression du chiffre d’affaires.

Le Résultat Opérationnel du Groupe ressort à 75,5 M€, en hausse de 3,5% à périmètre réel. A périmètre comparable, et après retraitement de l’élément exceptionnel lié aux indemnités du Vanoise Express, il progresse de plus de 11,7%. Le taux de marge (RO/CA) progresse de plus d’un point à périmètre comparable et hors Vanoise Express, pour s’établir à 19,2%.

Le résultat opérationnel des Parcs de loisirs, structurellement déficitaire sur la période, s’améliore légèrement malgré l’augmentation des dotations aux amortissements imputable aux efforts d’investissements du Groupe. Le résultat opérationnel des Domaines skiables affiche, quant à lui, une progression de + 4,4% hors Vanoise Express, en ligne avec la progression du chiffre d’affaires des Domaines skiables.

La bonne performance de l’activité combinée à une bonne tenue des marges a permis de dégager un résultat net part du Groupe de 38 M€, en hausse de 3,7%. A périmètre comparable et hors Vanoise Express, le résultat net part du Groupe progresse de + 17,3%.

La capacité d’autofinancement s’établit à 92,4 M€, en progression de 5,5% et représente plus de 23% du chiffre d’affaires.

La structure financière continue de s’améliorer. L’endettement net du Groupe s’établit à 288 M€ contre 357 M€ au 30 septembre 2011 (et 297 M€ au 31 mars 2011). Le ratio dette nette / capitaux propres ressort à 36% contre 46% au 30 septembre dernier. Et le ratio dette nette / EBO s’élève à 1,74 contre 1,78 au 31 mars 2011. L’ensemble des covenants bancaires est respecté.

Perspectives :

L’activité de fin saison (avril) dans les Domaines skiables a profité du positionnement du week-end de Pâques, situé deux semaines en amont comparé à l’exercice précédent ainsi que d’une base de comparaison favorable. Dans ce contexte, le nombre de journées-skieurs devrait afficher une progression autour de + 3% sur l’ensemble de l’exercice. En conséquence, les recettes des remontées mécaniques devraient, quant à elles, afficher un taux de croissance autour de + 5% sur l’ensemble de la saison 2011/2012.

Le début du 3ème trimestre dans les Parcs de loisirs est pénalisé par une météo exceptionnellement maussade. Ainsi au 21 mai 2012, les recettes enregistrées depuis le 1er octobre 2011 sont en retrait de 2%, sous l’effet d’une baisse de la fréquentation de niveau identique.

Dans un marché du tourisme et des loisirs sous pression en raison d’un contexte économique général peu porteur, la Compagnie des Alpes dispose d’atouts solides en tant qu’acteur des loisirs de proximité.

Dans cet environnement, le Groupe maintient une stratégie de préservation de ses prix, d’une part en optimisant son rendement tarifaire (politique de préventes et promotions ciblée) sur les ailes de saison et les clientèles de groupes, d’autre part en mettant l’accent sur la juste valorisation des produits pour la clientèle individuelle sur le cœur de saison afin de bénéficier à plein de la saison estivale.

Par ailleurs, le Groupe table sur l’attractivité reconnue et prouvée de ses sites dans lesquels il a investi depuis 2 ans :

• Parc Astérix présente depuis le 7 avril sa nouvelle attraction spectaculaire « OZIRIS ». L’accueil du public est très positif : l’attraction obtient la note de satisfaction la plus élevée du site et, signe d’un intérêt marqué, le taux de captage des visiteurs est proche de 100%. Les premiers retours démontrent une bonne « viralisation » du produit : + 78% de visiteurs uniques sur le site web du parc, nombre de fans Facebook Parc Astérix en hausse de + 20 % depuis le 1er janvier

• Les 4 parcs Walibi confirment leur succès avec une progression à deux chiffres de la fréquentation au cours du 1er semestre. La saison 2011/2012 devrait profiter du rebranding et de l’enrichissement de l’offre. L’Aqualibi (réouverture en Avril 2011, 5M€ de CA), connait à date des taux de croissance significatifs qui sont la preuve de la reconnaissance par les visiteurs de l’investissement réalisé en 2010/2011.

• Grévin Paris, continue de bien performer, porté par une augmentation des volumes et des prix. Grévin Montréal, prévoit son ouverture comme annoncé début 2013. Et la deuxième implantation d’un musée Grévin à l’international (Prague) se concrétise par la signature d’un accord de principe sur l’occupation complète d’un immeuble de 3330 m² situé dans la rue touristique de Celetna, au cœur de la vieille ville de Prague. L’ouverture de ce site est prévue courant 2014. Le montant de l’investissement sera de l’ordre de 10 M€. D’autres prospections sont en cours.

• Les festivités du 25ème anniversaire du Futuroscope donneront lieu à de nombreuses nouvelles animations avec au programme : « Le Petit Prince », un nouveau show d’illusions « iMagic » signé Arthur Jugnot et Bertran Lotth et de nouveaux personnages imaginaires, « Le Peuple du Futur ». Les prévisions de réservation de séjours sont à date conformes aux attentes, en légère hausse par rapport à l’année dernière.


Partager sur Google+