La Compagnie des Alpes annonce ses résultats annuels

Communiqué de presse du 14 décembre 2011. Pour son exercice clos le 30 septembre 2011, et dans un contexte économique difficile, le Groupe CDA a limité l’impact des aléas conjoncturels et climatiques de l’exercice sur ses résultats.

Pour Dominique Marcel, Président directeur général : "Les aléas conjoncturels, notamment climatiques, ont affecté les performances financières du Groupe au cours de l’exercice, même si des mesures ont été prises pour en limiter l’impact. Les coûts associés à la mise en œuvre de nos grands axes de développement ont également pesé dans ce contexte sur les résultats de l’exercice, même s’ils représentent des investissements essentiels pour accroître la création de valeur à moyen terme du Groupe. Ces projets commencent déjà à porter leurs fruits, comme l’illustrent par exemple les premiers succès de la relance de la marque Walibi, ou bien encore l’ouverture annoncée d’un Grévin à Montréal et le lancement sans doute à brève échéance d’un Grévin à Prague. Par ailleurs, les perspectives de valorisation de nos expertises sur des projets internationaux se concrétisent : après la signature d’un contrat d’assistance et de management de 20 ans pour le domaine skiable de la principale station des Jeux Olympiques de 2014, à Sochi en Russie, des projets significatifs se dessinent aussi bien en Europe qu’en Asie pour les années à venir. Le Groupe est plus que jamais déterminé, en dépit des aléas de court terme, à optimiser et faire évoluer son modèle économique pour qu’il soit porteur de croissance rentable sur le moyen terme".


Le conseil d’administration a arrêté les comptes le 13 décembre 2011. Les procédures d'audit ont été effectuées par les Commissaires aux comptes et le rapport de certification est en cours d'émission.


Le chiffre d’affaires du Groupe (642 M€ soit +7,5 % a périmètre réel et -0,6 % a périmètre comparable) a pâti d’un contexte climatique particulièrement adverse.

Le chiffre d’affaires des Domaines skiables (56% du CA total Groupe) s’élève à 361 M€, en retar it de -1,1 % à périmètre réel (-1,2 % à périmètre comparable).
Ce tassement très limité s’explique d’une part par la baisse des ventes foncières (0,7 M€ vs 2,6 M€ en 2009- 2010) et d’autre part par une légère diminution de l’activité remontées mécaniques, qui affiche un recul de -0,7% à périmètre comparable.

Le nombre de journées skieurs est en recul de -3,6 % sur l’ensemble de l’exercice. La recette moyenne par journée-skieur a, quant à elle, progressé de 2,9%, malgré un environnement économique difficile.

L’activité des Domaines skiables n’a pas été affectée au cours du 1er semestre, malgré le faible niveau d’enneigement naturel et un calendrier des vacances scolaires défavorable pour la période de Noël. Le positionnement tardif des vacances de Pâques, ainsi que les températures anormalement élevées sur cette période, ont engendré en revanche une baisse importante de la fréquentation au 3ème trimestre. L’activité du 4ème trimestre, qui ne représente que 2% de l’activité annuelle, n’a pas eu d’impact significatif.

La CDA a tiré profit de sa politique d’investissement en matière de neige de culture et de travaux de piste, et a pu compter sur le travail remarquable de ses équipes, qui a permis d’offrir un produit ski de qualité tout au long de la saison, en dépit de conditions difficiles. Malgré un environnement macro économique et météorologique peu propice, les enquêtes de satisfaction sur le rapport qualité/prix des domaines skiables du Groupe sont en outre au plus haut depuis 2003.

Le chiffre d’affaires annuel de l’activité Parcs de loisirs (43% du CA total du Groupe) s’établit à 279,0 M€, en progression de +20,6% à périmètre réel. L’activité des Parcs de loisirs de l’exercice a été marquée par des changements de périmètre importants (intégration du Futuroscope et cession du contrôle d’un groupe de 7 parcs de loisirs). A périmètre comparable, le chiffre d’affaires est quasiment stable à -0,2%.

La fréquentation a progressé de +0,9% sur l’ensemble de l’exercice. La dépense moyenne par visiteur telle qu’elle ressort de la comptabilité affiche une baisse de -1,1% par rapport à l’exercice précédent. Cette évolution est imputable à une variation des produits d’échanges marchandises et à une baisse du chiffre d’affaires représentée par les billets échus non consommés. Si l’on extourne ces deux éléments, peu représentatifs de l’activité, la Dépense par Visiteur est stable.

Après un premier semestre peu significatif, le troisième trimestre a été de très bonne facture : tous les parcs du Groupe, hors musée Grévin, ont contribué à l’augmentation du chiffre d’affaires de 8,6% à périmètre comparable sur le trimestre. Les 9 premiers mois de l’exercice ont enregistré une progression du chiffre d’affaires de +3,6%.

Le quatrième trimestre a été marqué par un tassement de l’activité plus prononcé pour les sites les plus dépendants du climat. Au global, le chiffre d’affaires des Parcs de loisirs baisse de 4% à périmètre comparable sur cette période.

Dans un contexte général difficile, le groupe a vu les premiers fruits de sa stratégie de déploiement de ses marques. Ainsi, la fréquentation des 4 parcs Walibi a bien résisté sur l’ensemble de l’exercice malgré les conditions météorologiques des mois de juillet et d’août. Elle est en hausse de près de 4,5% sur l’ensemble de l’exercice, soutenue par les premiers effets de la relance de la marque.

Les résultats opérationnels sont impactés par la conjoncture et des coûts spécifiques de développement.

Les résultats opérationnels sont le reflet de la solidité du modèle des domaines skiables, d’une activité en deçà des attentes des parcs de loisirs, et de la prise en charge de coûts spécifiques liés au développement du Groupe, qui pèsent à court terme sur les marges.

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) ressort à 159,5 M€, en baisse de -5% à périmètre et -7% à périmètre comparable.

Dans les Domaines skiables, l’EBO progresse de +1,5% à périmètre comparable, en dépit d’une contribution quasi nulle des ventes foncières (1,3 M€ de contribution en 2009/2010). L’EBO bénéficie à hauteur de 5,5 M€ d’indemnités exceptionnelles pour perte d’exploitation reçues dans le cadre du dénouement du Litige Vanoise Express. Retraité de ces éléments, l’EBO des remontées mécaniques serait en baisse très limitée, de l’ordre de -2 %.

L’exercice voit ainsi se confirmer la très grande solidité du modèle économique de ce métier, et sa capacité, année après année, à accroître sa réactivité face aux fluctuations conjoncturelles de l’activité.

Dans les Parcs de loisirs, l’EBO recule respectivement de 8,4% et 21% à périmètres réel et comparable. Outre les effets induits par la stabilité du chiffre d’affaires, en deçà des attentes initiales, l’évolution de l’EBO est affectée par des éléments non récurrents : prise en compte des pertes d’exploitation des sept sites cédés (2,7 M€) entrele 1er octobre et le 31 janvier 2011, date de leur cession, et des coûts exceptionnels engagés notamment dans le cadre de la relance de la marque Walibi.

Le résultat opérationnel (RO) du Groupe est en recul de 13,5% à périmètre réel et de 18,8% à périmètre comparable. Dans les Parcs de loisirs, les efforts de maîtrise des charges entrepris pour faire face au ralentissement de l’activité ont été absorbés par les coûts spécifiques mentionnés ci-dessus. L’évolution du RO des domaines skiables est quant à elle très limitée.

Le coût de l’endettement net est globalement stable.

Le résultat net part du Groupe s’élève à près de 31 M€, en retrait de 26% par rapport à l’exercice précédent, qui intégrait une plus de value de cession non récurrente de 1,5 M€ au titre des activités abandonnées (cession de Saas Fee). Retraité de cet élément, l’évolution ressort à -24%.

La capacité d’autofinancement est quasiment stable à 130 M€. Le Groupe a dégagéprès de 15 M€ d’autofinancement disponible, tout en menant une politique d’investissement à la fois sélective et dynamique, centrée sur les projets créateurs de valeur. Le niveau d’investissement dans les domaines skiables est globalement stable, et représente environ 17 % du CA. Le Groupe a accru ses investissements dans les parcs de loisirs (+13 M€), de manière cohérente avec sa stratégie de positionnement et d’attractivité.

Le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée générale devant se tenir le 15 mars 2012 un dividende de 0,85 euro par action payable exclusivement en numéraire.

Structure financière

Le ratio dette nette / capitaux propres s’établit à 46% contre 45% l’exercice précédent. Le ratio dette nette / EBO ressort à 2,26 contre 1,98 en 2009/2010, sans pour autant impacter les marges de manœuvre du Groupe. La CDA dispose à cet égard d’une structure financière solide, d’une dette sécurisée dans ses conditions et à maturité longue et d’un important volant de liquidités mobilisables, ce qui constitue un gage de sécurité et un atout notable dans le cadre de ses ambitions, intactes, de développement.

Perspectives 2011/2012 : Des éléments d’environnement favorables

1/ L’attractivité des Parcs de loisirs se confirme sur le début d’exercice.
> Très bonne performance des parcs ouverts au cours des vacances de la Toussaint,
> Succès des arbres de Noël à Astérix.

2/ Les calendriers 2011/2012 sont légèrement mieux orientés.
> Dans les Domaines skiables les effets se compensent,
> Dans les Parcs de loisirs le positionnement des jours fériés est davantage favorable sur cet exercice.

3/ L’enneigement, désormais abondant, est arrivé tardivement, rendant peu lisibles les tendances de réservations. L’ensemble des Domaines skiables du Groupe est prêt à accueillir les skieurs dans des conditions satisfaisantes.

4/ La saison d’été 2012 s’annonce riche en nouveautés.
> Nouvelle zone thématique égyptienne au Parc Astérix présentant une attraction inédite, unique en France : un « inverted coaster » (montagnes russes inversées), le parc bénéficiera en outre
d’événements porteurs autour de la marque Astérix (nouveau film, nouvel album en préparation),
> Poursuite du rebranding Walibi et enrichissement de l’offre tant dans les parcs (nouvelles
attractions et cinéma 3D) qu’en dehors : publication des deux premiers tomes d’une BD Walibi en collaboration avec DUPUIS en Belgique mais aussi premier espace ludique thématisé Walibi aux Menuires (Walibi Gliss),
> Festivités du 25ème anniversaire du Futuroscope.

5/ Le Groupe va accélérer son développement
> Lancement effectif de Grévin Montréal et finalisation d’un deuxième projet probable à Prague,
> Discussion en cours sur des projets importants de contrats de management et d’assistance à maîtrise d’ouvrage en Asie et en Europe.

Retrouvez la présentation des comptes annuels effectuée lors de la réunion d’information du 14 décembre 2011 à 8h30 sur le site www.compagniedesalpes.fr, en page d’accueil dans la rubrique "Information réglementée AMF", sous-rubrique "Autre documentation".

Venez en parler sur le forum !


Partager sur Google+